Première fin de semaine de temps libre : direction Antigua!

J’ai adoré cette ville. En fait, j’aimerais bien y faire mon volontariat! Très touristique, mais avec beaucoup de charme. Style colonial, rues pavées mal ajustées, ruines…Le tout cerclé de trois volcans, c’est tout simplement magnifique. En fait, on dit même qu’Antigua serait la plus belle ville d’Amérique centrale.

Ma très gentille hôtesse, Esperanza, a fait la route avec moi, car elle en profitait pour aller rendre visite à son fils, Giovanni. Avec elle, le bus local était donc de mise. Dix Quetzal (environ 2$)  pour la route d’une heure trente! Pas cher pas cher! Parce que mon retour, seule, ne prennant pas de chance, m’a plutôt coûté 100 Quetzal avec un shuttle de touristes! Nous sommes allés à la rencontre de son fils avec qui nous avons dîné.

050

Un peu d’histoire : la ville a été la troisième capitale du pays. Fondée par les Espagnols en 1543, la ville devient le centre de la vie économique, politique et religieuse de l’Amérique centrale puisque la zone s’étendait du Chiapas au Panama. On y trouvait donc énormément de couvents et d’églises dont on observe encore les ruines. Antigua a été détruite à deux reprises par des tremblements de terre (1717 et 1773), donc la capital a ensuite été déménagée à Guatemala. Antigua tire son nom de ‘’l’Ancienne (capitale)’’. Des trois volcans, l’Agua, le Fuego et l’Acatenango, seul le Fuego est en activité permanente. Je n’ai pas eu la chance de le voir rougir, mais j’ai observé la fumée en sortir!

133

En fait, un gros merci à Giovanni pour cette photo! Il a été mon guide touristique pour la fin de semaine, me trimbalant sur sa moto vers les différents points d’intérêt. Voici donc une autre photo prise du Cierro la Cruz, avec en arrière plan le volcan Agua dont on ne peut observer le sommet.

112

Et pour dernière photo, le fameux Arc Santa Catalina ainsi que l’Agua.

J’ai également profité de mon passage, et de mon ami (et ses amis) pour sortir un peu, manger sur une terrasse donnant une magnifique vue sur la ville (et sur les volcans si jamais on a la chance de le voir rougir de soir) ainsi que d’aller danser! Giovanni et ses amis parlent très bien l’anglais puisque leur travail les y oblige. Je n’aurais jamais pensé dire ça, mais de pouvoir parler toute la fin de semaine en anglais, c’était vraiment relaxant!

Finalement, autant je peux avoir froid à Tecpán, autant il fait chaud à Antigua. Ne pas faire l’erreur, comme moi, de penser qu’il y fera la même température et de n’apporter que du linge chaud! Antigua, on y dort bien, mange bien, fête bien dans un décor enchanteur et une température fort agréable. J’adore!