Ça y est! Je suis maintenant arrivée dans la ville de Guatemala! Six mois ont passé depuis ma sélection au programme Congé Solidaire. Tout ce temps m’a paru une éternité, mais m’y voici aujourd’hui!

Il m’aura fallu 17 heures pour y arriver. Hier fut donc une longue journée de voyage : premier vol à 5h00 du matin en direction de la première escale à New York, pour ensuite faire une deuxième escale à Atlanta pour finalement m’envoler vers ma destination finale, Guatemala. Tous mes vols ont eu du décalage alors j’étais finalement bien contente d’avoir un peu plus de temps d’escale! Je suis finalement arrivée aux environs des 21h30, heure d’ici. J’étais bien contente d’avoir un gentil jeune homme pour m’accueillir avec une pancarte à mon nom et m’amener à l’hôtel pour un beau petit repos.

Aujourd’hui fut une journée d’intégration avec l’équipe de CECI du terrain. Une toute petite équipe de 5 personnes, ainsi que 2 volontaires. Hugo, le chargé de programme, est passé me prendre à l’hôtel pour nous diriger non loin de là au bureau du CECI. Toute la journée, nous avons discuté du contexte politique, social, économique ainsi que de l’histoire du pays sans toutefois oublier de parler des règles de sécurité.

La Guatemala est un tout petit pays dont la superficie n’est que de 1% de celle du Canada, ou 8% du Québec. Son nom provient de la première langue parlé ici, le Nahuatl, et se traduit par  »lieu rempli d’arbres ». Je suis présentement en ville, et je peux quand même constater ce fait!

Après la ville de Guatemala, la deuxième ville ou nous pouvons trouver le plus de Guatemaltèques est Los Angeles! Plusieurs paient des passeurs, que l’on surnomme les  »Coyotes », pour un montant approximatif de 6 000$ américains afin de traverser illégallement la frontière du Mexique et des États-Unis. La traversée est évidemment très risquée, mais, surtout, elle est sans retour.

Autrement, le nouveau president Jimmy Morales entrera officiellement en poste ce jeudi, 14 janvier. Le president sortant, Otto Pérez Molina, est quant à lui derrière les barreaux depuis sa démission en septembre dernier, en attente de procès pour association de malfaiteurs, de fraude douanière et de corruption passive. Espérant que tout se passera mieux avec le nouveau president.

Finalement, selon l’indice de développement humain comportant 188 pays, le Guatemala se situe en 128e position, comparativement au Canada qui est en 9e position. Les seuls autres pays d’Amérique se situant derrière le 128e rang sont le Honduras (131) ainsi que Haïti (163). C’est donc pour cette raison que je suis ici, puisque le Guatemala a définitivement besoin d’aide pour renforcer ses capacités.

Je partirai demain matin pour Tecpán, ma ville d’affectation. On me parlera alors de mon mandat plus en détails et les échéanciers seront établis. L’on m’a également appris que je serai logée chez une dame pour la durée de mon séjour. Je ferai donc sa connaissance également demain!