L’atelier de clôture de la première phase Projet de Santé Hygiène et Assainissement de Kamsar (PSHAK), s’est tenu le 3 juillet 2014 au Centre de Développement et de Formation (CDF) de la CBG à Kamsar, Préfecture de Boké, en Guinée. Le projet, qui s’est déroulé sur une période de quatre mois, a été financé par la fondation ALCOA et mis en œuvre par le CECI, qui se positionne aujourd’hui en Guinée comme « leader en bonne gouvernance et développement communautaire durable dans les zones extractives ».

La Fondation ALCOA finance depuis 2001 des actions liées au développement durable notamment dans les domaines de l’environnement, de l’éducation et de la santé, dans les communautés avoisinant les opérations d’ALCOA à Boké.

L’atelier visait à partager les résultats du projet et à tenir une période de discussions avec les nombreux invités de marque présents. Ceux-ci ont par la suite eu droit à la projection d’un court métrage sur les activités du projet, à la visite du stand d’exposition sur les activités du PSHAK, et enfin, à une cérémonie de clôture de l’atelier au cours de laquelle des attestations de satisfaction ont été décernées par le CECI à la Représentante de la Fondation ALCOA en Guinée ainsi qu’au Chef de projet.

La santé et l’hygiène constituent un problème majeur de santé publique en Guinée, plus particulièrement dans les zones proches de la mer, comme c’est le cas dans la commune rurale de Kamsar. Le chef-lieu de la communauté rurale de Kamsar est constitué de Kamsar Cité et de Kamsar Village, le premier entièrement assaini par la CBG et le second dont l’environnement autour des habitats, des écoles et des débarcadères, est favorable à la multiplication des moustiques et à la prolifération des maladies à transmissions hydriques (choléra) et vectorielles (paludisme). L’objectif principal du projet est donc de contribuer à l’amélioration des conditions de santé et d’hygiène publique à Kamsar.

Au cours des quatre mois qu’a duré le projet, des résultats notables ont été enregistrés, entres autres : 48 séances de sensibilisation aux questions de santé et d’hygiène tenues dans six mosquées et une église, 14 000 ménages touchés par 35 jours de campagne porte-à-porte, 12 messages diffusés 60 fois à la radio communautaire de la CBG dans les langues locales, 12 séances de sensibilisation organisées dans 12 écoles, et 460 ménages abonnés à la nouvelle coopérative de ramassage d’ordures. Au regard de ces résultats, l’espoir est désormais permis pour que le slogan « Kamsar ville propre » ne soit plus de vains mots.

« Grâce à la bonne collaboration entre le CECI, ONG partenaire de la Fondation ALCOA, les autorités locales et les communautés, des efforts louables ont été réalisés pour l’amélioration de la santé, l’hygiène et l’assainissement de la commune rurale de Kamsar. » Mme Nènè Ousmane Sow, Représentante de la Fondation ALCOA en Guinée

Guinee_2011_M Huneault_Pêche et fumerieL9269758_MD

Commune de Kamsar, en Guinée. Photo Michel Huneault.