Ce samedi 12 aout 2017, la presqu’Ile des Icaques a été le théâtre d’un évènement sans précédent dénommé le forum de la jeunesse, organisé par la Mairie des Cayes à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse, célébrée chaque année un peu partout à travers le monde.

L’enceinte du resto club La Cayenne était remplie à craquer avec des groupements de jeunes, des associations de jeunes, des bénévoles, des dignitaires, des membres de la société civile haïtienne, des membres du monde de la coopération, des représentants de la presse écrite, parlée et électronique, a constaté sur place, l’équipe de communication du programme Uniterra en Haïti.

Ils sont tous venus, massés, patients et attentifs aux propos d’introduction et d’ouverture du directeur général de la mairie des Cayes, M. Alix Frantz Lubin, qui a fait office de maître de cérémonie et du maire titulaire de la ville des cayes, du même coup. M. Gabriel Fortuné s’est adressé à des centaines de jeunes présents pour leur rappeler que l’avenir leur appartient, qu’ils sont appelés à remplacer la génération qui s’en va et qu’il est important pour eux d’en être conscients, dixit le premier citoyen de la ville des Cayes. Peu de temps après, la ministre des sports, de la jeunesse et de l’action civique, Mme Régine Lamur, a pris la parole. À son tour de souligner l’importance de l’éducation dans l’émancipation des jeunes.

Il faut souligner la présence du premier ministre, M. Jack Guy Lafontant, du ministre des affaires sociales et du travail, M. Roosevelt Bellevue, de la première Dame Mme Martine Moise, du sénateur du Sud M. François Sidor pour ne citer que ceux-là.

Après un mini spectacle de variété présenté exclusivement par des jeunes, il appartient au président de la république d’Haïti, son excellence M. Jovenel Moise, de s’adresser à la jeunesse du pays. Le président, qui n’a pas manqué de saluer la bravoure des héros de l’indépendance qui ont légué ce coin de terre à ces jeunes, se dit toutefois « attristé de constater de nos jours le départ massif des jeunes vers des pays étrangers » Il promet de créer du travail pour pouvoir freiner ce phénomène qui, dit-il, menace la jeune démocratie haïtienne. Le président promet de bien gérer la richesse du pays pour permettre à tous ses citoyens d’en bénéficier : « Aux jeunes présents, je ne vous encourage pas de cultiver de la haine vis à vis des riches, je vous exhorte à vous préparer, à faire de entrepreneuriat afin de créer des richesses pour vous et pour vos paires » a martelé le chef de l’État haïtien.

En définitive, le forum de la jeunesse des Cayes a été un grand succès. Le programme Uniterra en Haiti y était représenté à travers son volontaire en appui au secteur touristique, M. Ronald J. Dautruche et du volontaire en communication, M. Jean-rony Lubin, qui assisteront les sous-commission de destination centre-ville et communications de la Mairie des Cayes dans le cadre de ces festivités.

Ce qu’il faut retenir de cette journée

  • L’Assemblée générale des Nations-Unis, le 17 décembre 1999, dans sa résolution A/RES/54/120, a approuvé la recommandation de la Conférence mondiale des ministres de la jeune (Lisbonne, 8-12 aout 1998) visant à faire du 12 août la journée internationale de la jeunesse.
  • Depuis l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution S/RES/2250 (2015), l’apport des jeunes en tant qu’agents de changement est de plus en reconnu, de même que la nécessité de les inclure dans les questions liées à la paix et à la sécurité internationale ou, plus largement, au sein de la société. Les jeunes sont des acteurs clés dans la consolidation et le maintien de la paix.
  • En 2006, une autre résolution du Conseil de sécurité (S/RES/2282) a réaffirmé l’importance du rôle que les jeunes peuvent jouer dans la prévention et le règlement des conflits et, singulièrement, pour ce qui est de l’efficacité à long terme, de la capacité d’intégration et de la réussite des activités de maintien et de consolidation de la paix.

2017 : Les jeunes édifient la paix

La journée internationale de la jeunesse 2017 célèbre le rôle crucial qui jouent les jeunes dans la prévention des conflits en tant qu’agents de changement, ainsi que leur contribution à la promotion de sociétés inclusives, à la justice sociale et au développement durable. Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 vise à édifier des sociétés pacifiques et inclusives et affirme qu’ « il ne peut y avoir de développement durable sans paix et sécurité.» L’objectif 16 vise à promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, à assurer l’accès de tous à la justice et à mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous.

Le Programme d’action mondial pour la jeunesse, qui fournit un cadre politique et des lignes directrices visant à améliorer la situation des jeunes dans le monde, encourage également à promouvoir activement la participation des jeunes au maintien de la paix et de la sécurité internationales.