En janvier 2013, lorsque je suis arrivé à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso pour y réaliser un mandat de volontaire comme conseiller en communication et marketing dans la filière riz, j’ai rapidement fait la connaissance des étuveuses de Bama, des femmes courageuses qui ont créé une petite révolution dans la filière riz du Burkina!

L’Union des Groupements d’Étuveuses de Riz de Bama compte aujourd’hui 720 membres, des femmes comme Assita Sana qui, à tous les jours, se relaient pour étuver le riz. L’étuvage est une technique de pré-cuisson du riz paddy qui permet au grain de conserver l’essentiel de sa valeur nutritive.

Pour ces femmes, l’étuvage est souvent leur principal gagne pain et, grâce à cette indépendance économique, un outil d’affirmation, dans leur foyer, leur communauté, voire dans l’ensemble du pays!

061_Riz_Bukina_Etuvage_©EricStPierreAsita Sana étuve du riz au centre d’étuvage de l’Union des Groupements d’Étuveuses de Riz de Bama au Burkina Faso.

Technique: Définir son sujet

Lorsqu’on me demande quelle est la première chose à faire pour améliorer une photo, je reviens toujours au point de départ incontournable: « quel est le sujet de cette photo? ». Définir son sujet est primordial, souvent avant et au moment de la prise de vue!

Avant, car il permet d’identifier les éléments que tu souhaites documenter et surtout de préciser les aspects importants prioritaires. Dans les cas des étuveuses de riz, ce sont des femmes qui pratiquent l’étuvage. On peut aussi ajouter qu’elles font partie de groupes et d’unions, donc elles travaillent collectivement. Aussi, bien que la cuisson soit l’élément central, l’étuvage comporte dix étapes, des pistes à explorer pour élargir son sujet.

Mais si je dois capter mon sujet en une seule photo, la notion d’étuveuse doit être au cœur de mon image. Au moment de prendre cette photo d’Assita, c’est ce sujet qui m’habitait! Assita représente ces étuveuses de riz qui se comptent en dizaine de milliers au Burkina. Les autres étuveuses à l’arrière plan, et les nombreuses cuves, montrent aussi le travail collectif, tel qu’il se fait à Bama, mais ces éléments demeurent au 2e plan.

Pour de meilleures photos, définissez d’abord votre sujet, choisissez UN sujet principal par photo, et assurez-vous qu’il soit au cœur de votre image. Viendra ensuite la lumière, la composition et l’attente pour un instant magique… Des thèmes que je développerai dans de prochains billets!

Caméra: Nikon D3

Lentille: Nikkor 35mm f2

Exposition: 1/125 sec ; F5.6 ; ISO400

Référence Photo

C’est une autre époque, et en noir et blanc, mais le travail de W Eugene Smith demeure parmi mes grands favoris du reportage photo. Il a défini à une certaine époque l’art de l’essai photographique et du photojournalisme humaniste.

Country Doctor, 1948

Minamata, 1971

Au délà de la prise de vue

Cette photo d’Assita fut sélectionnée par le CECI comme image principale pour le Club des Ambassadrices, des femmes entrepreneurs du Québec solidaires envers les étuveuses du Burkina.