Le jour se lève sur la grande rizière de Bama, les familles débutent le travail au champ, ici on irrigue une petite parcelle, là on laboure avec un boeuf. Sur les terres inondées près du village, caressées des chaudes lumières du matin, Salimata Kindo repique déjà les tiges de riz qui avaient été plantées en semis il y a quelques semaines. Elle plante, dans la terre ameublie et submergée d’eau, de petits paquets de 4-5 brindilles de riz à intervalles réguliers d’environ 30 centimètres. Ce riz sera récolté dans 3 à 4 mois.

La plaine irriguée de Bama compte plus de 1 200 hectares de terres aménagées dans les années soixante avec l’appui de la coopération chinoise. L’eau est tirée de la rivière le Kou, qui alimente également en eau potable la ville de Bobo-Dioulasso, la deuxième grande ville du Burkina Faso, à 30 km de Bama. Grâce à l’irrigation, les producteurs de Bama peuvent faire 2 cultures de riz et récolter plus de 15 000 tonnes de riz annuellement.

Salimata Kindo, 16 ans, repique les brins de riz à Bama au Burkina Faso.Salimata Kindo repique les tiges de riz dans une parcelle irriguée de la plaine rizicole de Bama, au Burkina Faso.

Technique photo: Les lumières chaudes

Photographie provient de deux racines d’origine grecque : « photo- » qui veut dire lumière et « -graphie »: qui signifie peindre, dessiner, écrire. Littéralement, photographie veut dire « peindre avec la lumière »!

La lumière obtient donc ma première attention quant vient le temps de faire une photo! Quelle lumière ai-je? Où devrais-je me placer pour mieux saisir cette lumière? À quelle heure du jour cette activité a-t-elle lieu? Est-ce que je peux attendre plus longtemps pour que la lumière se réchauffe? Puis-je revenir demain matin?

Donc oui, la lumière revêt une grande importance et celle-ci varie beaucoup selon les heures de la journée, la météo et même selon les saisons!

Le matin et le soir, près du levée et du coucher du soleil, ce sont les « magic hours », les heures magiques. Le soleil, près de l’horizon, amène alors une lumière chaude et directe qui offre des couleurs vives, de grands contrastes, des textures et une certaine étincelle dans vos photos!

Pour les paysages, ce sont les meilleures heures du jour, surtout quand ce paysage est habité, comme ici avec Salimata qui repique son riz! Bien que la lumière chaude de cette photo soit classique, la composition l’est beaucoup moins, mais je reviendrai sur les notions de composition dans un prochain billet!

 

Information technique

Caméra: Nikon D3

Lentille: Nikkor 35mm F2

Exposition: 1/250 sec; F16; ISO200

 

Référence Photo

Impossible de parler paysages sans citer Yan Arthus Bertrand, qui a non seulement élevé la barre très haute vers le ciel avec ses spectaculaires photos aériennes, mais il a également atteint un sommet inégalé en publiant son livre La Terre Vue du Ciel à plus de 1 000 000 d’exemplaires!

 

Au-delà de la prise de vue

Cette photo de Salimata a été sélectionnée pour la galerie du Club des Ambassadrices du CECI, des femmes entrepreneurs du Québec qui sont solidaires avec les étuveuses du Burkina.