Au coeur de Bama, le centre d’étuvage fourmille continuellement de dizaines de femmes qui besognent à l’étuvage du riz, une technique de pré-cuisson du riz paddy qui permet au grain de conserver l’essentiel de sa valeur nutritive.

L’étuvage du riz compte 10 étapes incluant le tri des grains de riz, le nettoyage, le trempage avant d’arriver à l’étape centrale de la cuisson à la vapeur qui dure environ 30 minutes. Après la cuisson du paddy, les grains sont étendu au soleil pour qu’ils sèchent pendant près de deux heures.

Ce séchage doit être uniforme et à toutes les 30 minutes, je pouvais voir Salimata qui se déplaçait avec son petit balai pour brasser les grains de riz. Je suis monté sur le mur qui entoure le centre avec ma caméra et ma lentille 35mm. La situation était idéale pour une photo en plongée…

Etuvage du Riz des femmes de l'UGER-B, à Bama.Au centre d’étuvage de Bama, Salimata, sèche au soleil, ses grains de riz fraîchement étuvé

Technique photo: La Plongée

J’adore faire des photos en plongée en étant plus élevé que mon sujet et en pointant ma caméra vers le bas. La plongée est une perspective en pente descendante ou, en d’autres mots, une prise de vue du haut vers le bas.

Cette technique permet d’éliminer un arrière-plan chargé et/ou d’isoler son sujet sur un plan neutre et homogène, dans ce cas le plancher de riz. L’attention est alors centrée sur le sujet en éliminant tous les éléments qui peuvent détourner le regard. De plus, par cette technique, l’image est souvent épurée pour ne garder qu’une riche combinaison de formes, de couleurs et de textures.

La robe jaune sur le riz doré est un heureux hasard, mais hors de mon contrôle! Par contre, je suis remonté à trois reprises sur le mur pour capter le bon moment ou le positionnement, et le geste de Salimata donnent un certain dynamisme à l’image! La composition décentrée est également importante pour cette photo, mais je reviendrai sur ce point dans un prochaine billet.

Caméra: Nikon D3

Lentille: Nikkor 35mm f2

Exposition: 1/320 sec; F16 ; ISO200

Référence Photo

Après Eugene W. Smith, aucun autre photographe n’a plus influencé ma démarche de reportage que Sebastiao Salgado, ce brésilien, docteur en économie, devenu photojournaliste dans les années soixante dix.

Ses livres Terra et Exodus demeurent des monuments de la photographie humaniste.

Terra, Éditions de La Martinière, France, 1997

Exodus, Éditions de La Martinière, Paris, 2000

Au délà de la prise de vue

Cette photo de Salimata sur un plancher de riz fut présentée au Concours Photo Uniterra en 2013 où elle a gagné le premier prix dans la catégorie « Partenaires en action ». Elle fut également sélectionnée pour la galerie du Club des Ambassadrices du CECI, des femmes entrepreneurs du Québec qui sont solidaires avec les étuveuses du Burkina.