Bien que je ne sois au Vietnam que depuis quelques mois, j’ai rapidement réalisé l’ampleur du rôle des femmes dans la société vietnamienne. Les femmes portent plusieurs chapeaux ici (littéralement)! Je le constate quotidiennement: lorsque je me rends au travail tôt le matin et je vois les restauratrices ou les marchandes de fleurs, de fruits et de légumes voyager avec leurs produits sur leurs bicyclettes, ou quand je vois mes collègues de travail se précipiter pendant l’heure du dîner pour prendre soin de leurs enfants malades ou de leurs beaux-parents âgés. Lorsque l’on m’invite dans des foyers vietnamiens, je ne peut m’empêcher de remarquer la quantité de temps et d’attention apportée à la préparation des innombrables plats variés, tous préparés traditionnellement par les femmes de la maison. Ici, c’est en effet la norme si vous êtes une femme de non seulement contribuer économiquement au ménage, mais aussi d’accomplir les tâches ménagères quotidiennes et de s’occuper des enfants et des beaux-parents, qui vivent très souvent sous le même toit. Il ne fait aucun doute que les femmes vietnamiennes sont incroyablement travaillantes. C’est en fait une des premières choses qui m’a frappée à mon arrivée dans ce pays. Ça, et la quantité de riz qui peut être ingéré en une seule journée!

Grâce à mon mandat de volontaire en tant qu’agente de carrière au collège de tourisme de Hanoi, j’ai la chance de travailler aux côtés de femmes incroyables. L’éducation est très valorisée au Vietnam. En effet, le pays affiche l’un des taux d’alphabétisation les plus élevés au monde (Unicef) et l’accès à l’éducation entre les hommes et les femmes est relativement égal, du moins dans les zones urbaines. Les femmes ont parfois même obtenu un taux de scolarisation légèrement plus élevé au niveau post-secondaire au cours des dernières années (ODSEF) (Young Lives). Dans cette optique, la représentation féminine au collège de tourisme de Hanoi est assez habituelle pour les études supérieures au Vietnam, le taux d’étudiantes dépassant les 50%.

Récemment, j’ai contribué à la formation d’un petit groupe d’étudiantes sélectionnées pour participer au concours de tourisme et d’hôtellerie « World Skills Vietnam.» Durant le temps que j’ai passé avec elles, j’ai été vraiment inspirée par leur ténacité et leur motivation à atteindre leurs objectifs. J’ai également été heureuse de constater depuis le début de mon mandat au collège que l’administration et le corps enseignant ont un désir d’inspirer et d’encourager les étudiants à être ambitieux et à poursuivre leurs aspirations quel que soit leur sexe et ce, à travers les différents programmes offerts au collège, incluant la gestion hôtelière et des formations en restauration, entrepreneuriat et tourisme. Les candidates à qui j’ai apporté mon soutien pour leur service à la clientèle et leurs compétences en anglais ont toutes entre 18 et 21 ans et ont toutes une très bonne idée de ce qu’elles veulent accomplir dans leur carrière, tel que directrices d’hôtel ou restauratrices, ce qui n’était vraiment pas mon cas à cet âge!

Ceci étant dit, le collège est bien conscient que mon ancien état perpétuel de doute et d’appréhension à propos de mon avenir est assez courant chez les étudiants de niveau post-secondaire. Dans le cadre de mon mandat, je me prépare à faire une campagne intitulée « I Have A Dream » (faisant allusion au discours célèbre de M.L.K), qui met l’accent sur les projets d’avenir des élèves et offre des outils sur la façon d’atteindre leurs objectifs en leur fournissant de l’inspiration et des conseils professionnels. Nous espérons que cela aidera l’engagement et la motivation des étudiants et réduira le nombre d’élèves qui abandonnent l’école. Conformément à la mission du programme Uniterra, nous nous sommes assurés que l’inclusion des femmes était au premier plan de cette campagne et avons recruté avec succès un nombre égal d’étudiants masculins et féminins pour assister aux sessions «I Have A Dream»!

Je posterai bientôt une mise à jour sur tous ces projets, mais en attendant, bonne journée de la femme à toutes!

Marché local de fruits et légumes
Femmes ramant dans le delta du Mekong
Technique d'équilibre exigée!
Marchande de fleurs