Du Cacao au chocolat pour la saint valentin !

La foire du chocolat qui s’est déroulée cette année au Cap-Haitien du 12 au 14 février est une initiative des équipes du CECI (de mise en oeuvre du projet RESEPAG) et du programme Uniterra. Ils fourniront un appui aux organisations productrices et aux acteurs impliqués dans la valorisation du cacao et du chocolat local à travers une foire de promotion, à l’occasion de la Saint-Valentin.

Très en demande sur le marché international, le cacao haïtien jouit d’une grande réputation en raison de sa culture biologique qui lui confère une plus-value, mais il demeure que le marché haïtien est incapable de répondre à la demande du marché international en raison de son incapacité à s’ériger en une véritable industrie.

Le cacao est l’un des sous-secteurs priorisés par le programme UNITERA. De ce fait, une étude détaillée a été conduite sur la filière dans le Sud; elle allait être complétée avec des données venant des acteurs du Nord au cours du mois de février tout en ciblant particulièrement les femmes et les jeunes.

En Haïti, le cacao, qui est la matière première du chocolat, représente depuis six ans 30% des exportations primaires; et la tendance pourrait être à la hausse vue la forte demande internationale. La production du cacao dans le Nord et le Nord’Est représente 40% de la production totale du pays avec des variétés endémiques à très fortes potentialités.

Toutefois, le chocolat produit phare emblématique de la Saint Valentin, largement commercialisé dans le pays pour cette fête, est importé (en partie sous forme de tablettes et de dragées). Une bonne part du marché d’importation de ce chocolat, pourrait être ramenée au niveau local, grâce à la promotion de nombreux produits locaux issus de la transformation et/ou dérivés du cacao, souvent méconnus de la plupart des consommatrices et consommateurs haïtiens.

Au regard de tout cela, Uniterra a saisi cette occasion pour renforcer ses relations avec les principaux acteurs de la filière et tenter de faciliter une meilleure concertation avec la mise en place d’un comité Cacao dans le Nord rattachée à une structure permanente.

C’est dans cette double perspective que s’est développée l’idée d’organiser une activité conjointe à travers le projet RESEPAG et le programme Uniterra du CECI et l’EUMC, visant à la fois à rehausser et mettre en valeur le cacao et le chocolat local et à renforcer la dynamique organisationnelle autour de la filière en améliorant l’économie locale. Elle s’inscrit également dans la dynamique d’initier un processus de concertation entre les principaux acteurs pour le développement du sous-secteur.

Le cacao, produit très prisé à travers le monde, cultivé en Haïti, en majeure partie dans les régions du Nord et du Sud, est très affecté à la suite du passage du cyclone Matthieu. Des efforts sont déployés par les acteurs du milieu afin de relancer la production du cacao et de répondre à la demande du marché local et international.
Le programme UNITERRA-Haïti vient en aide à cette filière afin de favoriser la production et surtout de supporter les organisations productrices à devenir autonomes.

Jean-Rony LUBIN,
Volontaire en Communication,
UNITERRA-Haïti