Depuis notre arrivée au Ghana, cette semaine fut la plus productive au niveau de la construction. De nombreux événements se sont concrétisés et plusieurs constatations sur le plan culturel ont été faites.

Arrivée au chantier de l’hôtel de 6 étages

D’abord, nous avons visité le chantier de construction d’un hôtel de six étages utilisant la technologie des blocs hydroformés. Cela a été l’occasion pour nous de découvrir le grand potentiel de cette méthode de construction novatrice gagnant en popularité auprès des concepteurs de bâtiments. Bien sûr, le chantier du GCIUS est beaucoup plus petit, mais le concept reste le même ce qui a rendu la visite fort pertinente. Par exemple, les bonnes pratiques au niveau de la mise en place sont maintenant précisées. D’ailleurs, nous avons déjà envisagé revisiter le site en présence de Nathalie Roy, professeure au département de génie civil de l’Université de Sherbrooke, afin de recueillir ses conseils et pour nous permettre de préciser certains aspects.

Vues rapprochées sur les blocs hydraformés

Par la suite, nous avons eu la chance de travailler aux côtés de 21 futur.e.s ingénieur.e.s en construction et de 2 professeurs de la Tamale Technical University. Nous avons rapidement été frappé par leur volonté de s’impliquer, car chacun.e souhaitait se voir assigné.e à une tâche. Plusieurs équipes ont été formées pour déplacer du matériel et pour permettre l’implantation des différents axes du bâtiment. L’expérience fut positive pour tous et nous pourrons collaborer avec eux à de nombreuses autres occasions. Ils seront de retour pour le bétonnage des fondations qui aura lieu durant la semaine du 1er octobre.

Journée de travail avec les étudiant.e.s de la Tamale Technical University

Le creusage des fondations a été entrepris par cinq jeunes hommes de la communauté voisine. Rempli de bonne volonté, François, Julina, Lydia et Anne-Florence ont tenté d’y mettre la main à la pâte, mais ils ont rapidement compris qu’ils n’étaient pas de taille face à ce travail si exigeant.

Première journée de creusage avec les ouvriers de la communauté

Vendredi, le creusage a été complété malgré la quantité impressionnante de pluie qui continue de nous surprendre à chaque fois qu’elle survient (c’est-à-dire au moment où l’on s’y attend le moins). Heureusement, une pompe à eau motorisée était disponible pour faciliter la vie des ouvriers qui ont pu tout de même compléter les travaux d’excavation malgré les tranchés inondées.

Deuxième journée de creusage avec les ouvriers de la communauté

La semaine s’est finalement terminée samedi avec la préparation en vue du bétonnage des fondations et du moulage des blocs. Tous les matériaux (sable, gravier et ciment) sont maintenant à proximité du site et nous avons en notre possession 3 machines servant à produire les blocs hydroformés.

Journée de préparation en vue du bétonnage des fondations la semaine prochaine

Tout porte à croire que le rythme auquel les étapes s’accomplissent continuera d’augmenter au cours des prochaines semaines et nous ferons tout ce qui est possible pour mitiger les imprévus.

– Jordan Laroche