Fondée en 1964,  la Coopérative Agricole Jean-Baptiste Chavannes (CAJBC) figure parmi les premières coopératives agricoles d’Haïti. Au début, la Coopérative œuvrait dans la transformation de fruits (orange, mangue, goyave) ; Ce n’est qu’en Avril 1981 que la CAJBC a pris un autre tournant pour s’intéresser à la production de cacao. Ce nouveau tournant a conduit à un nouvel objectif qui est  d’accompagner ses membres, producteurs et productrices de cacao à Grande-Rivière du Nord à trouver un marché rémunérateur pour la vente du cacao produit afin de contrecarrer la fluctuation du prix du cacao sur le marché local, l’incapacité des planteurs à négocier le prix de leur cacao vis-à-vis des spéculateurs et le manque d’information sur le prix du cacao sur le marché international.

Jusqu’en 1981, la CAJBC ne comptait  qu’une cinquantaine de membres. Présentement, la Coopérative c’est 750 membres, dont 254 femmes réparti-e-s à travers les six (6) sections communales.

Aujourd’hui, la CAJBC est la pionnière du Nord dans la production de cacao bio et fermenté fait à partir des meilleures variétés fines et aromatiques, Criollo et Trinitario. Ses fèves fermentées, reconnues cacao d’excellence par le «International Cocoa Awards» en 2015, sont vendues partout en Europe et en Amérique du Nord (États-Unis).

CAJBC se lance dans la transformation de cacao…

La transformation de cacao, comme second bras économique de la coopérative, est une activité récente au sein de la CAJBC. Ce n’est qu’en 2015 que les femmes de la coopérative ont pris l’initiative de se lancer dans la transformation du cacao. Plusieurs dérivés du cacao sont produits et commercialisés au sein de l’unité de transformation: la barre de chocolat, la crémasse de cacao et la liqueur de cacao. Cette dernière, commercialisée sous le nom de «Rêve du soir», est le produit phare, apprécié pour son arome fuité rappelant l’origine du cacao, sa faible teneur en alcool et sa saveur délectable.

Une double vision visant à l’amélioration de la qualité des produits et au renforcement des stratégies de promotion des droits et de la participation des femmes au sein de la coopérative a été instaurée. L’une des stratégies utilisées pour réaliser cette vision est le renforcement des capacités des femmes et des jeunes à être mieux outillé-e-s en technique de transformation et à se mobiliser pour faire valoir leur droit et augmenter leur influence au niveau communautaire.

Dans la poursuite de cette stratégie, le programme Uniterra appuie la CAJBC dans la réalisation de sa mission, afin d’accroître l’autonomisation des jeunes et des femmes. Cet appui vise le renforcement des capacités en :

Technique de transformation du cacao

Des produits dérivés du cacao de bonne qualité répondant aux exigences sanitaire, nutritionnelle, organoleptique et commodité qui cherche le consommateur ont été créés. Le processus utilisé est la méthode de formation participative visant à augmenter les compétences et  l’apprentissage par la pratique et l’expérience.

Commercialisation des produits… 

Présentation de la liqueur Rêve du soir © Ernest M.

Pour l’exercice 2017-2018 la CAJBC a exporté vers l’Europe 325 000 livres de cacao fermenté pour un montant d’environ 350.000 USD. Présentement, la coopérative transforme en moyenne 300-400 livres de cacao fermenté mensuellement en produits dérivés. Les produits de la CAJBC sont connus surtout localement et de plus en plus dans la région métropolitaine du Cap-Haitien ; Avec l’appui en commercialisation d’Uniterra, les produits, surtout le Rêve du soir, seront disponibles sur les rayons de plusieurs points de vente à Cap-Haïtien notamment, Villa Cana, Léa Market, Kokiyaj Market et même le marché de Port-au-Prince.  La CAJBC apporte ainsi une plus-value importante de 15 % au cacao produit qui constituent des revenus supplémentaires assurant ainsi aux femmes et aux jeunes un pouvoir économique plus stable.

Échange de compétences et d’expertises avec d’autres acteurs du secteur de la transformation de cacao

À travers le comité sectoriel cacao, formé de neuf (9) membres dont sept (7) femmes, nos trois (3) principaux partenaires sont en mesures d’échanger leurs expertises et compétences et de mettre en place des synergies pour faire la plaidoirie pour le renforcement du sous-secteur cacao et du rôle des femmes dans les activités de transformation de cacao

La responsable de la transformation à CAJBC, lors du comité sous-sectoriel cacao le 22 Mars 2018 © Ernest M.

L’impérieuse nécessité de sensibilisation en ÉFH

Les membres de la coopérative sont estimés à 750 dont 33 % de femmes et 10 % de jeunes. Face aux changements qui s’opèrent dans la filière cacao, on voit de plus en plus de femmes productrices ou qui font de la transformation. La coopérative doit élaborer de nouveaux dispositifs d’intégration des femmes afin de créer un environnement favorable pour que femmes et hommes puissent travailler en étant conscient-e-s des enjeux liés au genre. Pour mieux les assister dans cette démarche, différentes stratégies et activités sont mises en œuvre :

  • Deux ateliers de sensibilisation sur les inconduites sexuelles auprès des hommes et des femmes sont déjà réalisés ;
  • Des propositions de modification dans les statuts et règlements afin d’intégrer le quota de représentativité des femmes au niveau des instances de décisions sont déjà soumises au conseil de direction;
  • Des ateliers en communication sont en cours de réalisation afin d’accroître l’estime de soi des femmes et leur participation dans la vie de la coopérative.

Une saine gestion financière…

Un suivi continu se fait auprès du partenaire sur la mise à jour des cahiers comptables, la répartition des ressources générées par les ventes. Des exercices de réflexions et des scénarios d’apprentissage sur la rentabilité de leur activité et les facteurs déterminant le prix final du produit sont constamment entrepris dans les interventions d’Uniterra.

Un engagement dans le circuit touristique du Nord

Vue depuis les montagnes de la Grande Rivière du Nord © Ernest M.

Le circuit touristique du Nord, réputé pour ses nombreux sites touristiques, dont la Citadelle Laferrière, Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Grande-Rivière du Nord, faisant partie de ce circuit est connu pour avoir vu naître le fondateur de la nation Haïtienne, Jean-Jacques Dessalines. Cette magnifique ville avec ses montagnes pittoresques jonchées de champs de cacao contient un patrimoine agricole riche et diversifié qui vient ajouter un plus comme nouveau produit touristique au parquet existant.

À la CAJBC tout est prévu pour amener les visiteurs à vivre une expérience inouïe en suivant étape par étape la route du cacao depuis le champ jusqu’à la fabrication de la liqueur «Rêve du soir». Chaque étape du processus de production et de transformation du cacao est expliquée par les guides chargés de faciliter la compréhension de toutes et tous et chaque visite se termine par une séance de dégustation des dérivés du cacao.

Des perspectives pour une production efficiente

À nos jours, la transformation de cacao au niveau de l’atelier de la CAJBC se fait de manière artisanale. L’atelier n’est pas bien équipé, ce qui rend le processus de production long et consommateur de main-d’œuvre. La coopérative dans ses perspectives souhaite :

  • Doter l’atelier en matériels et équipements qui faciliteront le processus de production et limiteront le coût de la main-d’œuvre;
  • Se lancer dans la production de chocolat sucré;
  • Pouvoir stocker suffisamment de fèves de cacao pour pallier le risque d’approvisionnement en période de soudure

Mot du Président

«La CAJBC recherche l’excellence dans la qualité des services offerts. Celle-ci passe par l’implication d’une équipe consciente des enjeux  et défis auxquels fait face la coopérative depuis son existence. Les besoins sont énormes et le chemin à parcourir est long. Mais, avec une volonté renouvelée de toujours s’améliorer et l’accompagnement de nos partenaires on verra un jour le bout du tunnel»

Fiers de notre tradition et de nos produits nous vous invitons à découvrir notre site !