Imaginez du chocolat partout dans les rues de Montréal pour la fête de Pâques ou des dindes se promenant dans tous les coins de rues d’Ottawa pour la fête de l’action de grâce, je suis certaine que vous avez déjà le sourire aux lèvres…

A Dakar et le constat est général, l’approche de la fête de Tabaski nous fait comprendre à quel point le changement culturel peux être à la fois étrange et drôle. Tout d’abord, pour vous mettre dans le contexte, la fête de Tabaski que l’on appelle en arabe « Aïd-el-adha » est la fête la plus importante et attendue de l’islam. Elle est appelée Tabaski dans les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale par la communauté musulmane.

Cette fête commémore la force de la foi d’Ibrahim ( Abraham chez les chrétiens) à son Dieu, en ayant accepté de sacrifier, sur l’ordre de Dieu, son unique fils Ismaël. Après son acceptation de l’ordre divin, Dieu envoie l’ange Gabriel (Jibrīl) qui, au dernier moment, substitue à l’enfant, un mouton qui servira d’offrande sacrificielle. En souvenir de cette dévotion d’Ibrahim à son Dieu, les familles musulmanes sacrifient un animal (le mouton qui a six mois ou la chèvre qui a deux ans ou le bovin qui a deux ans et qui est entré dans la troisième année lunaire ou le chameau qui a complété cinq ans) selon les règles en vigueur.

Durant cette célébration, toutes les familles musulmanes qui ont les moyens financiers tueront un mouton au minimum en hommage à l’Acte d’Ibrahim. Cette année, la fête aura lieu le 2 septembre prochain ; enfin, selon le jour d’apparition de la lune.

À cet effet, Dakar connaît actuellement une explosion démographique de mouton dans toutes les rues de la ville. Des bergers occupent plusieurs espaces avec leurs moutons afin d’attirer les uns et les autres à venir s’acheter son animal de fête. Le prix des moutons qui durant les autres mois de l’année varient entre 30$ à 150$ à depuis le 1er Août quadruplé. À la date du 20 Août le coût le plus bas que l’on peut investir pour l’achat d’un mouton entre 300$. Il m’a été rapporté que certains moutons sont vendus au coût de 2000$ et plus en raison de leur race et leur capacité à donner des agneaux ou agnelles.

Peu importe le coût du mouton, le samedi 2 septembre prochain tout le monde se fera beau et belle pour manger son mouton et festoyer jusqu’au petit matin.