Mon aventure est maintenant malheureusement terminée. Mais je n’en garde que de beaux souvenirs. En effet, ce voyage en développement international est un rêve qui se loge dans ma tête depuis les dix dernières années. Et c’est ainsi que je l’ai finalement réalisé! Ce fut la plus belle expérience de ma vie, un séjour qui m’a non seulement changée personnellement mais aussi professionnellement.

Je crois que l’organisme avec lequel j’ai travaillé en est sorti gagnant. Plusieurs employés et gestionnaires comprennent davantage ce que comporte une saine gestion des ressources humaines (GRH) et ont maintenant, en leur possession, des guides et outils touchant les 11 domaines suivants :

  1. Recrutement et intégration des nouveaux employés
  2. Gestion des dossiers d’employés
  3. Développement des connaissances et des compétences
  4. Rôles et responsabilités
  5. Conditions de travail
  6. Évaluation du rendement et reconnaissance
  7. Rémunération
  8. Planification de carrières
  9. Gestion des connaissances
  10. Structure organisationnelle et processus de communication
  11. Satisfaction des employés

Offrant à des milliers de bénéficiaires des services incluant le dépistage du VIH/sida et autres maladies, la sensibilisation, le soutien aux orphelins et enfants vulnérables, le soutien psychologique, la distribution de vivres et de médicaments, la prise en charge médicale, l’observance, les ateliers communautaires, etc., l’organisme se doit d’assurer une saine gestion des ressources humaines afin de recruter, développer, motiver et conserver les employés talentueux. Je suis d’avis qu’ils ont maintenant les outils et processus leur permettant de poursuivre leur travail en GRH dans la bonne direction.

De mon côté, j’en sors aussi gagnante. Tout d’abord, j’ai pu, pour la première fois, analyser l’ensemble des éléments liés à la GRH (plutôt que de me limiter à quelques-uns en raison de la portée du projet). De plus, j’ai pu accomplir ceci dans un contexte difficile et avec un organisme opérant dans un milieu culturel qui m’était tout-à-fait inconnu jusqu’à maintenant. Mes collègues de travail ont été extraordinaires, et me manqueront énormément.

Cette expérience m’a aussi rappelé la passion que j’ai pour la découverte de nouveaux pays. Partir en voyage professionnel et personnel nous permet de mieux nous intégrer au sein de la communauté et de mieux cerner les mœurs et coutumes qui existent. Je suis certaine que cette expérience ne sera pas la dernière… elle n’était qu’un début. Effectivement, je cherche déjà à voir quelle pourra être ma prochaine aventure!

Tout au long de mon séjour, j’ai rencontré des gens extraordinaires qui m’ont tellement bien accueillie. Un GROS merci à Amy et Roy pour avoir été non seulement des colocataires fantastiques, mais qui sont devenus des amis qui me valent très, très chers. Merci à ma maman africaine (mama-o) et son fils pour m’avoir adoptée dans votre famille. Merci à toute l’équipe du CECI/EUMC pour l’accueil chaleureux et l’appui continu. Et merci à tous les autres que j’ai rencontrés en cours de route, et qui m’ont partagé leurs histoires, leurs idéologies, et parfois même une tranche de leur vie!

Je n’aurais pas pu faire un tel voyage sans mon conjoint Chad qui m’a appuyée dans ma démarche il y a de cela plusieurs mois et qui m’a offert tout son soutien et amour. De plus, merci à ma famille et à ma belle-famille pour vos encouragements.

Je suis consciente que le développement international n’est pas une passion qui réside à l’intérieur de chacun de nous. Par contre, si je peux vous partager un conseil qui, si suivi, aura fait de mon mandat une vraie réussite, c’est le suivant : soyez ouverts d’esprit. Avant de juger, tentez de comprendre. Nous sommes tous différents, que nous soyons résidants du même pays ou que nous soyons à des milliers de kilomètres l’un de l’autre. Générations après générations, nous avons grandi selon des coutumes qui nous sont propres. Il faut donc apprendre sur les autres cultures plutôt que de les reprocher d’être « ci » ou « ça ». Il faut apprécier les différences et voir comment les meilleures pratiques de tous et chacun peuvent être partagées et intégrées au sein de notre communauté. Selon mon expérience, ce petit conseil fera une différence dans votre vie, et dans celle des autres. C’est ainsi qu’on atteindra une certaine harmonie.

Une petite dernière photo pour vous faire rire un peu de mon choc du retour au Canada.

Merci à mes lecteurs et lectrices! Si vous avez des questions ou commentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi au mlaliberte_3@hotmail.com.

ManonLaliberte_T1_P1_DSC00785Il fait bien froid ici!!!