Lorsque j’ai postulé pour faire un stage international virtuellement pendant le semestre d’été 2020 de mon diplôme, je n’avais aucune idée ce qui m’attendait. Il est difficile de développer des attentes et de savoir ce qui va se passer quand il s’agit d’une expérience totalement nouvelle, non seulement pour moi mais aussi pour l’université et l’organisation de CECI pour laquelle je vais faire mon stage, tant au Canada qu’à l’étranger.

 

En raison des circonstances sans précédent de notre situation présente, l’Université d’Ottawa a décidé de permettre aux étudiants du programme d’enseignement coopératif de faire un stage non rémunéré. En décidant d’un stage, je cherchais à faire quelque chose que je n’avais pas eu l’occasion de faire jusqu’à ce moment de mon diplôme. Comme mon dernier placement de baccalauréat, l’option de faire un stage dans une organisation internationale était une voie très intéressante que je voulais suivre et j’ai donc décidé de m’inscrire, ce qui m’a permis d’être placé au CECI au Burkina Faso.

 

J’étais très enthousiaste à l’idée de participer à ce type de stage car il me permettait de relier mon diplôme de développement international à un domaine particulier de recherche et d’application, que je trouve intéressant, les questions environnementales. Le programme « Amélioration de la résilience aux changements climatiques des femmes dans les parcs à karité » est le projet avec lequel j’ai travaillé, et il m’a permis d’acquérir l’expérience et des compétences utiles sur les thèmes du changement climatique, de la résilience et de la gestion de l’environnement. J’ai pu travailler à l’élaboration des documents de base pour une nouvelle stratégie de communication et des nouveaux portraits des partenaires, dans l’espoir de commencer à diffuser des informations sur le projet. Il a été très intéressant d’en apprendre davantage sur le projet et sur les développements actuels du secteur de l’environnement dans cette région.

 

Le stage a également été une expérience enrichissante pour la transition que j’espère faire dans mes futurs objectifs académiques, en particulier pour la poursuite d’un diplôme de maîtrise.  Je suis en train de postuler pour deux programmes de maîtrise spécifiques à l’Université de York pour une maîtrise en sciences de l’environnement et en gestion des catastrophes et des urgences. Ses programmes sont spécialisés dans la recherche en matière d’aide humanitaire, de résilience environnementale et de développement. Ce stage m’a permis d’aborder ces thèmes et de développer une connaissance pratique du domaine professionnel dans lequel j’espère revenir à l’avenir, après avoir obtenu un deuxième diplôme.

 

Ce stage m’a également donné l’occasion de travailler pour la première fois entièrement en langue française. Je voulais vraiment me pousser dans cette expérience hors de ma zone de confort, car je n’avais pas encore eu l’occasion de travailler complètement en français. Je suis bilingue, et mon diplôme a également été obtenu dans les deux langues. Tout au long de ce stage, j’ai pu améliorer énormément mes compétences en français à l’écrit, à l’oral et à la lecture.

 

L’environnement virtuel est un espace difficile pour tout le monde en ce moment. Il est évident que la participation à un stage à distance et virtuel était très différente de la plupart des stages que j’avais effectués dans le passé. Le manque de motivation et les problèmes de productivité, ainsi que l’énorme distance (à la fois sociale et réelle) que crée l’environnement à distance sont deux des choses que j’ai vécues pendant ce stage. S’adapter à faire un stage entièrement en ligne a été très difficile, mais j’ai aussi pu apprendre comment je travaille le mieux dans ce genre d’environnement.

 

Le milieu des ONG m’a permis de consolider ma passion profonde pour l’environnement et les enjeux internationaux. Bien que je n’aie pas pu faire l’expérience d’un mandat internationale et avoir l’intégration dans la culture environnementale locale, le stage m’a tout de même beaucoup inspiré pour mon futur parcours universitaire et professionnel.