Mars s’est avéré être un mois très occupé! J’ai eu l’impression que tous les projets prévus avec le Hanoi Tourism College, l’un des partenaires locaux de l’EUMC au Vietnam, se sont concrétisés en même temps. Avant mon arrivée à Hanoi, j’avais imaginé que les ateliers et les activités de renforcement des capacités que j’allais livrer seraient répartis de manière équilibrée tout au long de mon mandat, me permettant ainsi de me préparer à l’avance afin que tous les aspects de mes ateliers soient impeccables. La réalité du quotidien est venue rapidement pondérer mon enthousiasme. En effet, le manque de connexion Internet, le bris d’un projecteur ou l’annulation de dernière minute de conférenciers est venu freiner mes ardeurs. Au fil de mon mandat, j’ai appris à composer avec ces nouveaux défis et à m’adapter rapidement aux changements imprévus. Au Vietnam, il faut savoir encaisser les coups et suivre le rythme!

Par conséquent, j’ai dû mettre en œuvre, en quatre courtes semaines, trois sessions de la campagne «I Have A Dream». Cette initiative, créée par des anciens volontaires d’Uniterra, encourage les étudiants à participer activement à leur éducation en les aidant à déterminer leurs objectifs de carrière et en leur fournissant les outils nécessaires pour atteindre leurs rêves. La campagne vise également à informer et inspirer les étudiants par rapport aux différentes opportunités de carrière qui s’offrent dans leur domaine d’études. La campagne « I Have a Dream » leur permet d’être mis en contact direct avec des professionnels qui ont percé dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie afin d’échanger sur les possibilités d’emploi et d’offrir des services d’orientation professionnelle. La campagne a été inaugurée au Hanoi Tourism College avec 20 étudiants des différents programmes de formation du HTC sous la forme de 4 sessions qui se sont terminées en beauté avec un petit-déjeuner de réseautage.

Étant moi-même familière avec la recherche d’emploi, je sais à quel point le réseautage peut être angoissant (voir terrifiant!). Je voulais donc offrir aux étudiants la possibilité de recevoir de l’information sur la recherche d’emploi, discuter avec des professionnels de l’industrie du tourisme et de l’hotellerie, ainsi que recevoir des conseils pour surmonter les défis auxquels ils seront confrontés lorsqu’ils entreront sur le marché du travail, le tout dans un environnement informel et détendu. Mon enthousiasme à l’idée que les étudiants rencontrent des employeurs potentiels tout en mangeant des pâtisseries a certainement provoqué une certaine incrédulité chez mes collègues vietnamiens, mais après discussions, ils ont tout même été enthousiasmés par le projet. Je dois mentionner que notre travail a été grandement facilité grâce aux professionnels que nous avons invités lors de cet événement, car ils étaient incroyablement ouverts et sincères au sujet de leur cheminement vers l’emploi et les obstacles auxquels ils ont dû faire face pour réussir dans l’industrie du tourisme et de l’hôtellerie. J’espère vraiment que le concept de réseautage sera reproduit au Hanoi Tourism College à l’avenir, car les étudiants m’ont communiqué que cela les avait grandement aidés à démystifier le concept du marché du travail caché et ils semblent avoir quitté le petit-déjeuner enthousiastes et rassurés quant à leur avenir!

Une autre réussite notable de ce matin-là: un de nos invités, M. Nguyen Minh Duc, a offert de créer des stages pour les étudiants de HTC à l’hôtel Intercontinental Hanoi Westlake, où il gère 3 restaurants, 3 bars et 1 salle de banquet. Je suis certaine que cela sera une expérience positive pour les étudiants et un partenariat efficace entre les deux institutions!