Nous sommes à Beaumont, commune de 28 720 habitants selon le recensement de 2009, située dans l’arrondissement de Corail, dans le département de la Grand’Anse d’haiti. Sa superficie est de 155,34 km carrés. Elle fait relativement frais puisqu’elle se situe dans les hauteurs à 647m d’altitude.
La commune contient deux sections: Chardonnette et mouline. Son nom provident de son fondateur, un Français nommé Beaumont. La commune a le statut officiel de ville depuis 1983. C’est la plus belle ville d’Haiti, martelle Alain Henot, le volontaire en Commercialisation du programme Uniterra en Haiti affecté à la COFEBOM (coordination des femmes de Beaumont) depuis novembre 2016.

En effet, une cérémonie de remise de diplômes s’est déroulée à l’hotel Macaya de Beaumont le samedi 28 octobre 2017 à compter de 3h PM au cours de laquelle dix- neufs jeunes filles de la commune ont bouclé avec succes une session de formation de quatre mois en marketing et commercialisation dispensée par le professeur Alain Henot, volontaire Uniterra en Haiti.

Effet de surprise

L’animatrice a démarré la cérémonie avec la Dessalinienne qui allait être suivie par le Ô Canada. Une manière d’exprimer la gratitude de la ville de Beaumont à l’endroit de cet appui de la Uniterra qui est un consortium de deux organisations Canadiennes : CECI (centre d’étude et de cooperation international du Canada) et de EUMC (entraide universitaire mondiale du Canada).

Cette cérémonie qui s’est déroulée en présence du chargé de projet sectoriel (CPS) du programme Uniterra en Haiti a permis à la presidente de la Cofebom Madame Descorbeth de prodiguer quelques conseils aux jeunes récipiendaires et en a profité pour vendre le Beauparaitre, le nouveau produit phare de la Cofebom, commercialisé avec l’appui de la Uniterra.
Pour sa part, M. Patrick Mathieu a precisé le rôle de la Uniterra, le genre d’appui donné à ses partenaires et ce que le programme vise en matière de renforcement de capacités.

Du marketing pour soi

De son côté, le volontaire en commercialisation m. Alain Henot, visiblement ému de voir arriver la fin de son mandat, se décerne un satisfecit et croit que la formation en marketing est un plus pour ces jeunes qui auront à faire face à la dure réalité économique du marché.
Les jeunes ont besoin de savoir se positioner en vue de se tailler une place dans la société. La quasi totalité des jeunes filles qui ont suivi ce cours sont des filles des dirigeantes de la Cofébom dont les membres du conseil d’administration sont vieillisantes, a fait valoir M. Henot de la Uniterra. Il est question d’anticiper et de préparer la relève si l’on veut assurer la pérénité de l’organisation.

Les talents mis en valeur
Les récipiendaires en ont profité pour mettre en évidence leur talent artistique à travers des chants, des sketchs humoristiques, des blagues, etc. Elles ont su concocter un beau mélange culturel et artistique afin de bien animer l’assistance qui s’en est réjouie. Le tout allait se terminer avec beaucoup d’émotion lorsque les jeunes filles ont entonné une chanson d’aurevoir en signe de re connaissance envers leur prof M. Alain Henot, qui n’a pu s’empêcher de verser quelques larmes.
Le programme Uniterra en Haiti continue de remplir sa mission à travers ces sessions de formation en renforcement de capacités des partenaires en vue de créer des opportunités économiques pour les jeunes et des femmes. Cette initiative du volontaire en commercialisation m. Alain Henot a largement rejoint la cible du programme Uniterra. La Cofébom aura grandement profité de cet appui qu’elle qualifie d’éfficace à travers les propos de sa presidente.