Au Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) en Bolivie, nous travaillons à améliorer le secteur de la production laitière de la région de l’Altiplano. Cette industrie est une des sources principales de revenu. Dans l’Altiplano, 41% des producteurs ont des exploitations de petite taille, et 0% d’entre eux utilise la mécanique, tout se fait à la main, de façon artisanale. La production laitière moyenne est de 6 litres par vache par jour, en comparaison à 30 au Québec.

Au CECI, nous devons travailler avec une méthodologie qui s’appelle Market Systems Development, qui vise à changer la façon dont le marché fonctionne, afin d’y inclure les plus démunis.

À partir de là, nous définissons premièrement des critères d’intervention, comme la durabilité et le potentiel d’augmentation des revenus et des emplois.

Deuxièmement, nous définissons qui sont les acteurs importants avec qui nous devons travailler, afin de comprendre l’ensemble de l’industrie laitière (le gouvernement, les entreprises privées de transformation comme Delizia, les producteurs, les coopératives et les associations).

Troisièmement, nous établissons un plan de travail. Dans ce cas-ci, il se divise en 4 étapes : recherche, planification, facilitation et évaluation.

À l’étape de la recherche, nous allons à la rencontre de tous les acteurs identifiés, pour les interviewer et analyser les causes qui font en sorte que les producteurs agricoles restent pauvres ou exclus.

C’est alors que nous avons eu la chance de visiter l’entreprise de transformation de produits laitiers Delizia.

Une fois toutes nos informations regroupées, nous serons en mesure de jouer un rôle de facilitateurs, et de proposer quelques solutions qui se veulent durables.

Voici quelques images de l’intérieur d’une usine de transformation de produits laitiers en Bolivie.

Bon visionnement! (Sous-titres français disponibles dans les options en bas à droite.)